8 commentaires sur “Le mot du Président en cloture (pas barbelée) de la Mad-pride

  1. Bravo Humapsy pour ce moment fort et incroyablement vivant que vous avez organisé avec détermination et engagement! Vivement la 2ème mad pride!

  2. simplement bravo pour la participation d’humapsy l’organisation de la Mad Pride et pour ces paroles fortes que je partage entiérement

  3. Un grand merci pour l’organisation de ce très bel évènement!! C’était très revigorant!

    • Bravo pour cette MadPride 2014!

      Et que l’association Humapsy, et toutes les autres qui luttent contre la déstigmatisation, meilleure compréhension, et prise en charge humaniste des patients qui souffrent de pathologies psychiques ou mentales, se développent et trouve écho auprès de chacun au sein de la population entière, qui peut être concernée, un jour ou l’autre, par des proches, amis… touchés par ce type de maladie.

      Les petits David vont pousser de plus en plus haut face aux géants décideurs, gouvernements, administrations…

      Merci pour votre enthousiasme, communicatif!

  4. Bonjour,
    Merci à Humapsy d’avoir participé à l’organisation de cette belle réussite. J’étais présent dans l’hôtel de ville et auditeur de ces jolis discours. Je suis curieux de voir l’impact de cette charte dans les mois à venir.
    W.

  5. Ce mouvement doit s’amplifier, car la crise grave que traverse la psychiatrie de secteur, l’immense régression qui repose sur des causes internes (perte de qualification des psychiatres et des soignants, déréliction de leur militantisme historique), et externes (abandons de la psychiatrie par les politiques, déliquescence du lien social, stigmatisation des malades psychiques par Sarkozy, relative perte d’influence du collectif des 39, sans doute, en partie, à cause de la polémique sur la loi Handicap, dont l’appel des 1000 -que j’ai signé- à Villejuif le 1er juin 2013, cette prise de position, a priori légitime, nous ayant sans doute détournés de la motivation initiale. Cette motivation initiale pour la création du collectif des 39 / Quelle hospitalité pour la folie ? avait été la même que celle de la fondation d’Humapsy : réagir à l’aspect liberticide de la Loi du 5 Juin 2011. Malgré le beau et immense travail du député Robiliard et de la commission parlementaire dont il fut le rapporteur (Mission d’information sur la santé mentale et l’avenir de la psychiatrie), le rapport de cette mission risque, hélas, n’avoir que peu d’écho dans la loi sur la santé préparée par M. Touraine. Toutes ces raisons font qu’un tel mouvement, initié et poursuivi par les personnes en soins, est fondamental pour restaurer l’humanité dans les soins psychiques. P.S. : Personnellement, je préfèrerais Mad Dignity à Mad Pride.

  6. Ce mouvement doit s’amplifier, car la crise grave que traverse la psychiatrie de secteur, l’immense régression qui repose sur des causes internes (perte de qualification des psychiatres et des soignants, déréliction de leur militantisme historique), et externes (abandons de la psychiatrie par les politiques, déliquescence du lien social, stigmatisation des malades psychiques par Sarkozy, relative perte d’influence du collectif des 39, sans doute, en partie, à cause de la polémique sur la loi Handicap, dont l’appel des 1000 -que j’ai signé- à Villejuif le 1er juin 2013, cette prise de position, a priori légitime, nous ayant sans doute détournés de la motivation initiale). Cette motivation initiale pour la création du collectif des 39 / Quelle hospitalité pour la folie ? avait été la même que celle de la fondation d’Humapsy : réagir à l’aspect liberticide de la Loi du 5 Juin 2011. Malgré le beau et immense travail du député Robiliard et de la commission parlementaire dont il fut le rapporteur (Mission d’information sur la santé mentale et l’avenir de la psychiatrie), le rapport de cette mission risque, hélas, n’avoir que peu d’écho dans la loi sur la santé préparée par M. Touraine. Toutes ces raisons font qu’un tel mouvement, initié et poursuivi par les personnes en soins, est fondamental pour restaurer l’humanité dans les soins psychiques. P.S. : Personnellement, je préfèrerais Mad Dignity à Mad Pride.
    Erratum : la prenthèse fermée après … détournés de la motivation initiale).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s